WMA – Western Medical Acupuncture, application pratique et immédiate en Ostéopathie


Print Friendly, PDF & Email

Date(s) :
04/06/2021 - 06/06/2021

Lieu de formation :
Espace Hermès à PARIS
11 Cité Joly
75011 PARIS

Formateur(s) :
José KUNZLER - Ostéopathe D.0

Prix :
720 €

Possibilité de prise en charge FIF/PL et par le biais du crédit d’impôts formation continue. En savoir plus !

Statut :
Inscription en cours

Inscription avant le :
4 Mai 2021

Après cette date, nous vous invitons à nous contacter directement via le formulaire de contact.



S'inscrire

En 2011, le ministère de la santé Néo-Zélandais reconnait la pratique de l’acupuncture par des Ostéopathes, Chiropracteurs et Physiothérapeutes.
Différents sondages organisés par le gouvernement Néo-Zélandais, tant au niveau des praticiens que des patients, montrent sa popularité et son efficacité. Le rapport cout /résultat long terme sur les patients est très positif.
Auckland University of Technology délivre un cours post gradué aux praticiens intéressés afin de règlementer et sécuriser cette pratique.
Le séminaire WMA que nous proposons est une introduction de ce cours.
Il explique la non contradiction entre WMA et TCM (traditionnal chinese medicine). Au contraire, les nombreuses recherches ont prouvé ses différents effets physiologiques. 85% des trajets méridiens correspondent aux trajets des nerfs périphériques. WMA est une traduction “scientifique, non dogmatique” des effets analgésiques de l’acupuncture.
L’outil WMA ouvre un espace “complémentaire” au traitement manuel. Il se combine de façon harmonieuse aux techniques manuelles.

Objectifs

Le séminaire présente 3 volets principaux :

  • Rappels neuro-physiologiques, effets analgésiques aux différents étages neurologiques: locaux, segmentaires et centraux.

  • Pratique sur des conditions classiques musculo-squelettiques avec examen clinique et diagnostic “médical”.

  • Intégration, démonstration de techniques manuelles dans le cadre d’un traitement musculo- squelettique. 

  • Introduction du traitement WMA sur des conditions plus complexes.

(Bibliographie recommandée : Introduction to WMA-White, Filshie,cummings)

Programme

Jour 1 / Matin :

  • Introduction, définition des principes de l’Acupuncture Occidentale/ Acupuncture traditionnelle chinoise

  • Intérêts de la vision occidentale, complémentarité avec les techniques manuelles, complémentarité avec la médecine allopathique.

  • L’ectoderme, région embryologique active de l’acupuncture

  • Les 3 principaux effets de l’acupuncture sur le tissu nerveux :
    1. les effets locaux
    2. les effets segmentaires
    3. les effets extra-segmentaires et centraux.

Jour 1 / Après-midi :

  • Pratique sur les effets locaux: les neuro-peptides locaux.

  • Application de traitement sur les membres sup et inf.

    Exemples : les PSH , examen clinique, les points à traiter.
    Quelques techniques manuelles “avant” l’insertion des aiguilles.
    Même procédure avec : épicondilite latérale, trochantérite, tendinose fémoro-patellaire, entorse de la cheville.

Jour 2 / Matin :

  • L’analgésie segmentaire, les fibres nerveuses somatiques afférentes, la corne postérieure de la moelle, effets physiologiques segmentaires. les neuro-peptides segmentaires.

  • Récapitulation des conditions pathologiques vue la veille

  • L’intérêt des points segmentaires ou « à distance » des zones pathologiques.

Jour 2 / Après-midi :

  • Les fibres viscérales afférentes, ou les fibres du système nerveux autonome.

  • Le reflexe viscéro-somatique

  • La notion de convergence, notion du “Tome” (dermatome, myotome, sclérotome etc..).

  • Application sur des conditions musculo-squelettiques avec un contexte viscéral

  • Les effets autonomiques de l’acupuncture.

Exemple pratique :

  • Un patient présente des douleurs thoraciques augmentées par un reflux gastro-oesophagien sur une hernie hiatale.

  • Les techniques manipulatives thoracique, viscérale, les points locaux et segmentaires correspondant.

 

Jour 3 / Matin :

  • L’analgésie extra segmentaire, ou stimulation des DNIC (diffuse noxious inhitory control fibers). 

  • Les effets centraux de l’acupuncture 

  • Le système limbique

  • L’effet “affectif” de la douleur, en particulier la douleur chronique.

Exemple d’un patient avec sciatalgie “non opérable/opérée”.

  • Les points correspondant avec stimulation et sécrétion d’opioïde centraux avec effets inhibiteurs de douleur périphérique/chronique.

Jour 3/ Après-midi :

  • Les contre-indications de l’acupuncture

  • Exemples anecdotiques de conditions traitées par l’auteur 

  • Propositions de conditions/situations cliniques plus ou moins complexes par les stagiaires

  • Discussions sur les points à traiter et/ou techniques adaptées.

Bibliographie :
An introduction to Western medical acupuncture (White, Cummings, Filshie)



S'inscrire
Print Friendly, PDF & Email